PARLERS D'ANJOU
Défense et illustration du parler régional angevin

 Retour
au Sommaire

Les Poètes Patoisants en Anjou


 

Cette liste, non exhaustive, des auteurs patoisants angevins qui ont, pour la plupart publié des ouvrages - parfois à compte d'auteur - depuis le début du siècle, a été rédigée par Maurice Murzeau et Paul Graindorge,membres de l'AAFPA. Cette liste est publiée par  les Editions du Petit Pavé sous le titre de:Petit  Dictionnaire biobibliographique des auteurs patoisantsangevins du XXème siècle. Gageons que la génération qui vient saura enrichir ce patrimoine culturel régional.


ANJOU Pierre (pseudonyme de R. Cailler)

Auteur de Rimouères : Ein' brassée de contes (1941) et de nombreux recueils de chansons; chansons de route, chansons du large,chansons des petits villages, chansons du pays d'Anjou.
Egalement auteur, parfois en collaboration, de poésies et pièces de théatre

ANTOINE Charles (pseudonyme de André ALLORY) -1889-1962

 
Les petits personnages crées par Paul Maudonnet, à l'image des santons de Provence, baptisés sous l'appellation de "Naulets d'Anjou" par Marc Leclerc, donnèrent à Charles Antoine l'idée d'écrire des chants qui seraient interprétés, chaque année, la nuit de Noël dans les églises de la province, lors de la messe.
La Compagnie Marc Leclerc et les Compagnons du Mouchoir furent les interprètes sollicités.
Les Amis du Folklore et des Parlers d'Anjou ont édité en 1987 un ouvrage ayant pour titre: Rimiaux et Chansons - Messe des Naulets


BARDON Elie - 1876-1960

Dès sa jeunesse,il eut deux passions : le patois et la musique. Il arriva à Angers en 1910 ; Typographe, il travailla notamment au Petit Courrier. Il fut président de la Mutuelle des Typographes pendant vingt-cinq ans.
Il publia : Contes en patois (1935) , la liqueur du Père Babylas (1937), Contes et Nouvelles ,(1941) Les nouvelles Rigourdaines d'Anjou (1947).


BAZANTAY Jean - décédé en1998

Il fut un illustrateur de talent et un excellent dessinateur très apprécié des auteurs angevins. Il habitait Machelles au coeur du Layon. Il illustra notamment les Rimiaux de Marc Leclerc et les Rimiaux du Grand Soulé et de la Leune et de la Loère d'Emile Joulain.
Il écrivit des rimiaux : Défunt  Layon, L'Ban des vendanges...


BELLARD Jules - dit l'Pèr' Jules - 1902-1992

Il fut, à l'école de Nueil sur Layon, l'élève de François Simon, l'un des grands folkloristes angevins. Il devient violoneux et amoureux des parlers de la province, comme il se plaît à le dire dans un de ses rimiaux. Il habitait en dernier au Petit Pavé, en Saint-Jean des Mauvrets.
Les Amis du Folklore éditèrent en 1990 les Rimiaux des Mauges et du Layon de Mamée Marie (pseudonyme de Marie Bondu) et de Jules Bellard.


BOISNARD Simone, Tante Gustine - 1910-1996

Saumuroise de Saint-Cyr en Bourg.
"L'ensemble de son oeuvre correspond bien à son tempérament et à son comportement faits de modestie et de délicatesse" (M. Murzeau).Ses Amis ooètes voulurent qu'une plaquette contienne et conserve plusieurs de ses rimiaux : Pourquoé s'émoyer ?,  Un coeur de Mémé, Noût vieille horloge, Le Pèr' gaspi...


BONDU Marie, Mamée Marie - 1902-1997

Haute Dame de Gennes, originaire des Mauges (LeFuilet). Elle parle avec amour, en ses rimiaux, de ce village potier où, dans sa jeunesse, elle fut couturière. Auteur dont l'attachement à la terre natale est immense - qu'elle ne quitte pour venir vers Gennes que pour retrouver plusieurs de ses enfants s'y étant installés.
C'est elle qui, en 1990, se joignit à Jules Bellard pour l'édition de Rimiaux des Mauges et du Layon par les Amis du Folklore.


BORE Henri, né en 1908

Longtemps maire du Marillais.
Prix du Salon Français du Livre Régional (1983 pour Au fil des jours)
Agriculteur. Auteur de quatorze ouvrages sur l'Anjou, ses coutumes et ses traditions dans la région des Mauges, de trois pièces de théatre et d'un glossaire du patois angevin et régional paru en 1988.


BRUEL André - 1894-1978

Relieur d'Art.
Président de l'Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts d'Angers.
Auteur d'un remarquable ouvrage sur les Carnets de David d'Angers, de plusieurs plaquettes sur les coutumes de la province et d'une oeuvre entièrement consacrée à Marc Leclerc, parue au lendemain de la disparition du créateur des Rimiaux D'Anjou.


CHIRON Emile -  décédé en 1991

Bellopratain. "Le bon Poète des Mauges" fut un poète classique de renom qui ne dédaigna pas le patois.
Il est l'auteur de nombreux rimiaux, et si La darnière buéenous revient en mémoire, son Aube divine, en français, est pour beaucoup toujours présente.


CORBIN Raoul

Décédé brutalement lors d'un voyage en Italie, Raoul Corbin avait été instituteur public à Sorges (Les Ponts de Cé).
Il avait été responsable et musicien du groupe folklorique Félix Landreau cher à Renée Ferrand, la bonne amie du "Gâs Mile".
Il avait entre autre composé un émouvant rimiau en hommage à ce dernier : J't'aime ben, gâs Mile !


COSNET Patrick

Agriculteur devenu comèdien, il s'est produit dans les village du Haut Anjou, à Angers puis à Paris, offrant, avec La casquette du dimanche, "un spectacle tragi-comique du monde rural" (M. Pateau).
Et puis la nostalgie aidant, il est revenu au pays pouancéen ; son inspiration, il la puise dans la vie quotidienne des gens qui l'entourent. Il a présenté également d'autres spectacles (Entre toutes les femmes...)


DESCHAMPS Albert - 1921-1990

Ami d'Emile Joulain, "il était né près des Bas-Pays de Mazé, en plein coeur de la Vallée, un jour de 1921 ; homme simple, courageux et discret... Il s'est éteint dans ce pays du nord qu'il habitait depuis son mariage " (M. Murzeau).
Il fut auteur de rimiaux et participa de nombreuses fois aux concours organisés par les Amis du Folklore.


DUCHESNE René

Choletais, il l'est vraiment et ses écrits dans le patois des Mauges, plus souvent en prose qu'en vers, font de lui un auteur qui sut, au-delà de T'che nouvelles du matin ou Faut v'ni ben vieux pour rin comprendre, écrire un texte magnifique et respectueux pour sa grand-mère, dans le langage de ses ancêtres.


DULOIR Charles (pseudonyme de Maurice Murzeau) - 1921-1999

Il fut directeur de l'Office du Tourisme d'Angers, secrétaire de l'Union Départementale et de la Fédération Régionale, rédacteur de la revue " Le Pays d'Anjou". Il créa l'Assemblée des Coiffes d'Anjou en 1954, ainsi que le concours des rimiaux en collaboration avec André Bruel et Emile Joulain. Il assura le secrétariat des Amis du Folklore, ainsi que la rédaction de la revue "L'Anjou" à laquelle il collabora jusqu'à son dernier jour.
Il est l'auteur de nombreux recueils de rimiaux : Rimiaux du Loér, Rimiaux d'ein soér (1983), Rimiaux d'ein villotier (1990).


DURAND Lucien

Poète classique. Il s'exprime le plus souvent en français comme le démontre son Amour et Nostalgie (1987), mais cela ne l'empêche pas d'être auteur de rimiaux comme Noût' ch'min creux.


DUTERTRE Robert - 1903-1995

Instituteur et entraîneur sportif bien connu, il fut également auteur de rimiaux. Il participa plusieurs fois aux concours qu'organisaient les Amis du Folklore à l'occasion de l'Assemblée des Coiffes.


FOURNIER Dominique

Amoureux de la Loire, passionné de sport, il est instituteur à Longué. Il a publié le Carnet de choses et d'autres de François Lacroze, ouvrage dans laquel se mêlent des textes en français et en patois angevin (Editions du Petit Pavé, 1998), ainsi qu'un dictionnaire français patois Mots d'Galarne (Cheminements 1998).


FRÉMONT P'tit Jules

Le plus ancien et le plus joyeux comparse dÉmile Joulain. Poète sensible et malicieux chansonnier (ça se fait aussi !), P'tit Jules , en plus de sa longue carrière de correspondant de presse, à créé des centaines de rimiaux, chansons et poèmes qui ont accompagné, en particulier, la vie locale et sportive de son cher terroir de Corné.
Avec Émile Joulain, il a tourné dans un court mètrage désopilant qui en a surpris plus d'un (La pompe de Choupommé). Il a animé des dizaines et des dizaines de manifestations, tout spécialement les rassemblements départementaux des Personnes de Guerre dont il avait bien connu le sort.


GLÉMAIN Raoul

Originaire du Vihiersois (Saint-Paul du Bois), ancien folkloriste à l'Avant-Deux de Segré, il est le responsable de la troupe des "Deux Collines" dont les 110 membres (Choristes et danseurs) portent le renom de leur ville et de l'Anjou bien loin des limites de la province.
Raoul Glémain, auteur de rimiaux de caractère relativement intimiste, dédiés plus particulièrement à ses petits-enfants, est l'animateur présentateur des Veillées Emile Joulain et de l'Assemblée des Coiffes d'Anjou.


JOULAIN Emile - dit L'Gars Mile - 1900-1989

Homme de la Vallée, né dans les Bas Pays de Mazé.
Paysan devenu poète et chantre de la terre angevine. Il fut membre à part entière des "Tréteaux de la Loire" et du "Masque au Genêt" qu'avait crée René Rabault et que fréquentait à ses côtés un jeune Mazéiais, Raymond Trimoreau, actuel Président des Amis du Folklore.
Aux studios de la radio angevine que longtemps il fréquenta avec ses amis patoisants et conteurs, il faut ajouter les innombrables récitals dont il fut l'âme.

Son oeuvre en patois des Bas Pays est considérable. En 1943, paraissait un ouvrage portant ce titre, puis se succédèrent Les Filles de la Loire en 1948, Rimiaux du GrandSoulé, Rimiaux du clar de leune en 1949, Rimiaux d'icit' Rimiaux d' l'aut' bord en 1964... entre autres.
Tout comme Marc Leclerc, Emile Joulain a exercé une grande influence sur beaucoup d'angevins se réclamant de son aide et de son patronage.


JUBEAU Henri, dit Fourchafoin, né en 1924

"Monologuiste, poète conteur du terroir" comme il se définit lui-même, se reconnaît dans Sylvain Roc et en subit l'influence.
Il participe à de nombreuses soirées à caractère folklorique et est aujourd'hui, à n'en pas douter, un des auteurs qui contribuent le plus à la propagation des parlers angevins.
Il a publié Le flûtiau berdassier en 1995. Il est également l'auteur des Règles de la versification française et de leur adaptation à l'écriture patoise, avec le concours des Amis du Folklore et des Parlers d'Anjou, en 1984.


LANDREAU Félix - 1903-1966

Baugeois où ses parents étaient instituteurs, il passa bien des vacances au pays des Mauges d'où sa mère était originaire. Directeur du Bureau Universitaire des Statistiques.
Et : "Si, quelquefois, un souffle lointain venu des Mauges inspire à son flûtiau des accents mélancoliques, il témoigne souvent d'une philosophie quelque peu ironique, telle qu'on la pratique en ce terroir de Jumellesla Vallée proche vient tempérer de nonchalante indulgence la causticité baugeoise", écrivait Marc Leclerc.
Il fut l'auteur de : Esquisses angevines, D'noût' temps, En compagnie d'noût' vin d'Anjou, Coutumes et légendes des pays d'Anjou. Les Amis du Folklore et des parlers d'Anjou ont réédité ses oeuvres en 1993 sous le titre : Coutumes, légendes et Rimiaux des pays d'Anjou.

LECLERC Marc - 1874-1946

Saumurois, le grand Maître des parlers d'Anjou, fit des études juridiques, devint journaliste, écrivain, chansonnier et comédien. Il écrivit beaucoup sur la province, tant en français qu'en patois et, meilleur styliste à n'en pas douter, devint le créateur des "rimiaux".
Son oeuvre est considérable : Rimiaux d'Anjou  en 1913, La passion de notre frère le Poilu en 1916, Poètes angevins d'aujourd'hui en 1922, L'Anthologie du Sacavin en 1925, Mauges et Bocages en 1935, Angers, promenade autour d'une cathédrale en 1944, T'avais eine âm', bounhoum' pésan... en 1945 et bien d'autes choses encore. Les Amis du Folklore et des Parlers d'Anjou ont réédité en 1974, sous le titre Rimiaux d'hiar et d'anhuit le plus grand nombre de ses rimiaux. De même, en 1998, ils firent paraître, sous le titre Rimiauxet Chansons d'Anjou : "La passion de notre frère le Poilu" et les meilleurs rimiaux du Maître, avec une préface du professeur Georges Cesbron. Ce dernier ouvrage est accompagné d'une cassette ou d'un CD contenant la voix de l'auteur.


LEVEQUE Marcel - 1890-1962

Directeur d'école, membre fondateur du groupe folklorique  Les Plantagenêts, dont il était le violoneux.
Auteur en parlers d'Anjou de : L'assemblée, Le Violoneux, Concours de boules, Histouère de l'ardoèse.
Auteur d'une pièce en un acte et un prologue incorporant ses trois premiers rimiaux : Le Violoneux en 1937, qui était dédiée à sa fille Renée (Mme Ferrand), personnalité fort connue dans le monde du folklore angevin.
C'est fin 1999 que sont édités ses textes sous le titre : Le Violoneux (Editions du Petit Pavé).


MAUSSION Alexandre - né en 1923

Homme de la terre du Haut-Anjou, paysan et poète de Bois-Robert au Bourg d'Iré, bucolique et rêveur : "sait voir, composer et impeccablement rimer" comme le disait notre ami Louis Bessiéres. Près de la Verzée, qui ne connaît la voix d'Alexandre ?
Les Amis du Folklore et des Parlers d'Anjou firent paraître de lui : Causeries de noût' bocage où apparaissent Les ch'mins creux, Le vieux pré, Nos p'tits villages et d'autres... qui firent le plaisirs de nombreux angevins.


MEIGNAN Charles

Paysan-Ecrivain. Qui ne le vit, sans doute, longer la Loire, du côté de Saint-Mathurin, ignore qu'il est l'auteur de : La Loire, La Vallée et les Vallerots en 1986. Cet ouvrage contient, parmi d'autres, plusieurs rimiaux : Ballade pour ma Vallée, Dans les toèsses..., Je l'savons ben qu'ed'trop, Ein grous pavé. La Loire seule donna naissance à la poèsie et aux rimiaux d'Anjou.


MOULIN Berthe - 1892-1984

Le Vaudelnay, en région saumuroise, dut être le coin d'Anjou où, pour elle, s'en vint l'inspiration.Auteur de poèmes en français et de rimiaux, nous prîmes plaisir à lire dans le parler des anciens : Au pays d'Anjou, Nos grand'mèr's du terroir, La Buée, Les vendanges, S'rabibocher. En avoir d'autres n'eut pas été plus mal.


PAGEAS Roger - 1909-1993

Poète et homme de théatre, il mena au succès "Les Comèdiens du Terroir". Créateur et animateur du groupe folklorique "Le Terroir Angevin". Auteur de poèmes en français et de rimiaux.
Il écrivit : Anjou, province douce, dont est extraite La légende de la coiffe ; une Poésie sur la boule de fort, extraite de La vie angevine de 1945 ; et nous connaissons son rimiau La vieille... qu'il conta bien souvent.


PEAN Yvon - dit Guérin Defontaine - né en 1928

Fils d'agriculteur, né à Fontaine Guérin, dans la Vallée, il fit carrière dans les organismes agricoles. Ecrivain et conteur, il est l'auteur de Traits et portraits en parler de Loire, paru en 1980. Il renoue (en partie) avec le patois dans Ma Foi... Oui..., Editions du Petit Pavé de 1998.
Parmi ses oeuvres en français, sa biographie de Eusèbe Biotteau, vigneron angevin (Editions du Petit Pavé) intéresse le folkloriste.
Yvon Pean est un des animateurs de l'association des "Compagnons des Terroirs).


RAIMBAULT Ernest

Gâs d'Jarzé, entre Loir et la Vallée de la Loire, il fut maréchal-ferrant jusqu'en 1948, puis devint un beau jour dépositaire vendeur de presse. Il devint aussi auteur des Rimiaux d'Arness, avec un illustrateur de grand talent, Jean-Adrien Mercier, pour la sortie de son premier ouvrage. La Souch'rie, L'espérance, Gaspard et tant d'autres.
A son palmarès, que connu bien des fois le jury du concours de rimiaux, pourquoi ne pas citer : Le vieux ch'vau, Le vieux costume, Cinquante ans...

ROBINEAU Louis

Vigneron réputé du Saumurois, et donc voisin de Tante Gustine (Mme Boisnard) et père du maire actuel (et conseiller général) de Chacé.
Il a écrit des rimiaux d'une grande sensibilité sur son terroir, ses hommes et la vigne.
Mais son excessive modestie les a fait rester, pour la plupart, prisionners de ses carnets. C'est trop dommage!
Voici en effet la conclusion de celui qu'il a écrit le 31décembre 1956 en hommage à Marc Leclerc et qu'il a intitulé En reconnaissance :
"Et i's ont tout lieu d'croir' que Marc Leclerc,
Qu'est près du Seigneur, i l'intercèd'ra
Pour qu'à tout jamais, des grands faiseux d'vers
Comm' Emile Joulain, l'Anjou n'en manqu' pas"

ROCHARD René - 1921-1996

Originaire de La Pommeraye, il fut le précurseur des parlers de la province angevine. Poète en son pays natal, il s'en vint du français classique aux rimiaux de Marc Leclerc.
Il fut l'auteur, parmi bien d'autres oeuvres, d'une Vie d'chien en 1987 et de Sais-tu ben...voèsin ? dont beaucoup se souviennent encore.

ROC Sylvain (pseudonyme de Marcel Roussel) -1883?-1959

Il fit carrière dans l'administration mais était surtout homme de théatre. Ecrivain renommé, en français notamment, il écrivit de nombreux textes consacrés à sa province natale.
Sylvain Roc, auteur de nombreux textes en patois, fut - nous le rappelle Henri Jubeau - "un poète, un humoriste,un acteur, une personnalité distinguée du théatre angevin, un fin diseur, dont tout l'art était dans le geste, les jeux de physionomie et la diction".


 RUBION Edmond - né en 1926

Bellopratain de naissance, vrai fils des "Terroirs Mauges" qu'il arpenta en long et en large en exerçant sa profession d'expert-foncier. Il avait auparavant, et pendant 25 ans, exercé la profession d'arboriculteur, conjointement avec celle, pendant 17 ans, de correspondant de la Mutualité Sociale Agricole.
Poète classique français, très vite il ajouta à son arc la poésie en patois angevin. Auteur donc de rimiaux marqués par le langage particulier des Mauges angevines, il fut un fidèle du concours annuel de rimiaux et s'inscrivit souvent en son palmarès, dont par deux fois au premier rang.
Il faut avoir lu Le patrimoine, Souvenirs du terroir angevin, et ne pas oublier En allant au douet, Ma p'tit' patrie, Le Prince noir, Au prince de la Loire...


SALOT Gigi

Gilbert,  fier des origines étymologiques de son patronyme et de leur enracinement dans l'intense activité du sel, habite une maison de rêve à Saint-Clément des Levées, ce pic sur la Loire que fréquentait assidûment l'abbé René Joulain, frère du poète. La maison, véritable petit musée de la marine de Loire, s'appelle "La Gabare" et son second étage a accueilli Emile Joulain pendant des journées entières au cours desquelles, face à la Tour de Trèves et la "Prieurale" de Cunault, il contemplait, coulant à ses pieds, sa maitresse, la Loire.
"Gigi", qui aurait pu écrire beaucoup plus, est en particulier l'auteur de Noût' Louère, un chef-d'oeuvre qui fait revivre avec émotion la vie du fleuve.


SANZAY André - 1920-1995

Saumurois, né à Varrains, il fit ses études et devint prêtre en 1943. Il fut successivement  en poste à Tiercé, Angers, Martigné-Briand, Chemillé, Segré, avant de se retirer en 1986 à Saumur, dans le quartier de la Visitation. Il connaissait magnifiquement la province angevine et devint poète patoisant, presque naturellement, et plus spécialement venu pour lui le temps d'un repos bien gagné. iI fut un concurrent sérieux du concours de rimiaux et le gâs Mile se plaisait à lire ses oeuvres.


SEYEUX Patrick

Maître imprimeur à Angers, Patrick Seyeux prit la suite de l'imprimerie Roger Pâquereau, son beau-père. Il eut bien des occasions de lire, il en garde encore, et  le goût lui vint de devenir auteur à son tour. Il écrivit entre autres des rimiaux et participa au concours annuel de ceux-ci. C'est en forgeant que l'on devient forgeron, alors, peut-être qu'un jour prochain nous verrons appraître un livret de rimiaux d'Anjou, sorti en droite ligne de l'imprimerie au destin de laquelle il préside.


SOURICE Emile -1908-1995

Médecin de famille au Lion d'Angers, il était originaire de la Vallée. Bien que poète classique, sans doute par connaissances et vocation, il prouva, comme nombre d'autres, que nos parlers valaient la peine que l'on s'y intéresse. Le concours annuel de rimiaux lui octroya bien des prix, y compris le premier, et c'est toujours avec plaisir que ceux qui les possèdent relisent Les Rogations ou Le chap'let.


THIBAUDEAU Eugène - 1872-1948

Peintre, il exposa au Salon des Amis des Arts. Auteur des Contes d'un temps-fut et d'à présent avec des rimiaux sous forme de fantaisies retrospectives : Cillette, Laissez dormir les d'funts, Pire, Saint Pacome... Eugène Thibaudeau fit paraître un bon nombre de ses oeuvres en parler d'Anjou dans les colonnes de la revue "Le Pays d'Anjou".


TOULIER Michel

Il est bien regrettable que ce joyeux charcutier de campagne (Cheviré le Rouge) n'ait pas produit davantage de rimiaux. Il est en effet l'auteur des Touess qui disparaissent qu'aurait bien aimé Emile Joulain avec lequel il a beaucoup dialogué, devant un verre de blanc sec, le vendredi en fin de marché de Mazé où il avait son étal.
C'est de plus un conteur de talent. Tous ceux qui l'ont vu et entendu dans La chansons des joueux de boulesdu gâs Mile peuvent en témoigner.